CHATEAU SOUTARD

  • Commune : SAINT-EMILION
  • Maitre d'ouvrage : CHATEAU SOUTARD - AG2R LA MONDIALE
  • Bureaux d'études : EBM / SETE / BECICE
  • Surface : 1 200 m2
  • Montant des travaux : 5 090 000 €/HT
  • Livraison : 2015
Situé dans le paysage historique, sur le plateau du vignoble de Saint-Emilion, ce projet concerne la réhabilitation de Château Soutard, dont la construction a commencé au début du XVIIIème siècle.
Cette propriété, dans l’esprit des Bourdieux Bordelais, est composée de terres plantées de vignes, de bâtiments d’exploitation, de communs (ancienne forge, basse-cour...) et d’une maison de Maître nommée «Château». Elle puise ses racines dans l’ancien régime, celle d’une suprême élégance et d’un nectar d’éternité. La maison est entourée d’un parc protégé, classé EBC. 
Dans cette première étape, notre mission concerne le château et une partie des communs . L’aile Ouest du château s’ouvre au public ; la mise aux normes de sécurité et de confort au nom de tous permet la création de salles de réunions au premier étage et d’une enfilade de salons de réception au rez-de-chaussée. L’aile Est est traitée telle une maison privée avec des chambres d’hôtes. 
Tout est mis en oeuvre grâce au savoir-faire des artisans compagnons :
- les tailleurs de pierre rendent lumière à la pierre de Frontenac,
les menuiseries extérieures retrouvent leur écriture d’origine : enrichie par les vitrages Saint-Just, les carreaux retrouvent le miroitement des verres anciens qui signe l’authenticité des demeures historiques,
- les sols en pierre et terre cuite de récupération retrouvent les calepinages et les motifs d’origine,
- les lambris menuisés et loes portes sophistiquées dans les salons reprennent les profils et moulures d’époque,
- le temps n’a pas de prise dans les ouvrages de ferronneries : adaptation et restauration sont invisibles dans l’escalier d’honneur,
- le staff jongle entre les corniches, les rosaces et ornements variés.
Cette «réalité visible» dissimule un exercice sophistiqué pour rrépondre à l’exigeante logistique de notre époque, outil indispensable à l’activité viticole contemporaine et au développement de l’oenologie. Le projet a été complété par la création d’un bâtiment en bois faisant rangement, traité dans l’esprit des communs existants.